En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.

Les lunettes de luminothérapie pour éviter le décalage horaire

lunettes-de-luminotherapie

On a déjà abordé le sujet quelque part sur le site : après un séjour à l'étranger, le retour est parfois un peu difficile en raison du décalage horaire. Les premiers jours du séjour le sont également, d'ailleurs.

Il peut se passer plusieurs jours pendant lesquels notre horloge interne est un peu perdue et ne sait plus où elle en est.

Il est 9h00 du matin en France mais vous avez passé un mois dans un pays où à cette heure là il faisait déjà nuit. Votre organisme s'est bien sûr habitué à ce schéma horaire et il a beaucoup de mal à s'adapter au nouveau.

La conséquence est que vous avez de gros coups de pompes le matin (envie irrésistible de dormir) et que vous pétez la forme sur le coup de minuit.

Votre appétit vous joue également des tours car vous n'avez pas faim à l'heure des repas. Ce qui ne vous empêche pas d'avoir envie de dévorer un steak frites sur le coup de 16h00 !

Ça s'en va avec le temps mais c'est vraiment usant.

La solution idéale est de faire des séances de luminothérapie afin de recaler l'horloge biologique de l'organisme sur le rythme d'éveil/sommeil du pays où vous êtes.

Le seul hic, c'est qu'une lampe de luminothérapie prend beaucoup de place dans une valise ! Sans parler des risques de casse.

Heureusement, des ingénieurs ingénieux ont crée les lunettes de luminothérapie, ou luminettes, qui n'ont pas ce problème d'encombrement :

La luminothérapie pour la mise en place des rythmes biologiques

lunettes-de-luminotherapie

L'intérêt de la luminothérapie est de recaler les rythmes biologiques déréglés de l'organisme

Et ça fonctionne aussi pour le jet lag.

En effet, à votre retour, où à votre arrivée, faites une cure de luminothérapie à l'heure ou le soleil se lève, ce boost d'énergie lumineuse permettra à votre organisme de mettre en place votre nouvelle horloge biologique.

Votre organisme assimilera ainsi que le début de la journée est bien à 8h00 du matin et non pas à 23 heures !

Cela peut paraitre étonnant mais n'oublions pas que la luminothérapie permet d'augmenter la production de la sérotonine dont un des rôles principaux est de réguler l'éveil.

Un peu de technique ...

lunettes-de-luminotherapie

Ça n'a l'air de rien mais les lunettes de luminothérapie sont issues de la haute technologie. Jugez plutôt :

La lentille diffractive des lunettes de luminothérapie sont faites d'une couche de résine très fine sur lequel a été gravé holographiquement un micro-relief.

Ce relief permet de condenser en direction de l'œil la lumière fournie par quatre LED (diodes electroluminescentes) qui elles sont placées hors du champ de vision.

Ce procédé de relief permet d'envoyer la lumière vers la partie basse de la rétine, de la même manière que h le soleil.

L'absorption de la lumière est ainsi optimale.

Au niveau de l'alimentation, elle se compose d'une pile standard LR3/AAA de 1,5 v qui est logée dans une brance des lunettes. Prévoyez un chargeur car elle se vide en 1 heure d'utilisation !

Lunettes de luminothérapie et sécurité

Certains médecins émettent des réserves sur les lunettes de luminothérapie en raison de l'utilisation des LED bleues. Elles seraient soupçonnées d'avoir une action néfaste sur l'œil sur le long terme.

Le système de gravage de relief holographique a cependant été fait pour éviter que les LED ne soient pas en contact direct avec l'œil, ceci pour éviter justement le moindre risque.

Aucune étude n'a prouvé à ce jour un risque de sécurité sur les lunettes de luminothérapie.

 

 

 

 

 

 

 

 

A voir également sur le site :

Le principe de la luminothérapie
La lampe de luminothérapie
Utilisation de la lampe de luminothérapie
Luminothérapie et dépression
Luminothérapie et sommeil
Luminothérapie et appétit
Luminothérapie et libido
Luminothérapie et décalage horaire
Le simulateur d'aube
Choisir un simulateur d'aube
Les lunettes de luminothérapie

 

 



 

 

 

 

 

 

Ref 1

Ref 2